Utiliser un service en ligne ou un template remet-il en cause notre professionnalisme ?

Ce n’est pas souvent que quelque chose m’exaspère au point d’en faire un article, mais c’est le cas aujourd’hui. Cet article est une petite réaction à ce tweet :

Screenshot du tweet

Le contexte est le suivant : je travaille sur de la newsletter en ce moment, tant qu’à faire, autant m’essayer à la newsletter responsive, surtout vu le public ciblé. Campaignmonitor a rédigé une suite d’articles pour optimiser une newsletter responsive. Je pense, vu leur domaine, qu’ils savent de quoi ils parlent. En jetant un oeil à leurs produits, je suis tombée sur un petit outil qui permet de créer un template rapide en 60 secondes, le tout gratuitement. Curieuse je me dis “pourquoi pas, je vais en créer une, voir le code, tester le responsive, pour voir comment eux font”.
Je crée le template la plus basique qui soit, en 60 secondes effectivement, et gratuitement. A la fin, on me propose de le télécharger, et il y a un petit bouton “share the love” sur twitter.

sharethelove

On vient de me proposer gratuitement un service qui va peut-être me simplifier mon travail, je clique donc sur le petit bouton “share the love”, en guise de remerciement pour le service. Que voulez vous, j’ai l’esprit porté sur le partage sur le web.

Et là, le tweet.

J’avoue que ça m’a laissé perplexe, non pas le unfollow, chacun fait ce qu’il veut. Mais la réflexion sous entendue “elle utilise un template donc c’est pas une pro”.

Je ne vois pas en quoi utiliser un service qui peut faciliter la vie ferait de nous des “non” pros. Beaucoup d’entre nous utilisent tous les jours des patterns, des kits de GUI tout faits pour les designers, des frameworks CSS, PHP, du jQuery, tout ça dans le but de nous simplifier la vie. Certains achètent même des templates et plugins WordPress.

Pour en revenir au template, bien sûre que je ne vais pas l’utiliser comme telle. Mon souhait était de voir comment campaignmonitor gèrent le responsive dans les mails. C’est ensuite à moi de faire le travail critique derrière, de tester le code, voir s’il me convient, s’il fonctionne avec les besoins de mon projet et d’adapter.

En résumé, comme vous l’aurez compris, je ne suis pas du même avis que ce charmant garçon. Selon moi, on peut être “pro” et utiliser des templates, ça n’enlève en rien à notre professionnalisme.

Donc pour moi, être pro, c’est aussi

  • être capable de tester un outil gratuit  (ou non), d’analyser le code, de la décortiquer, d’apprendre, de l’améliorer et de se l’approprier,
  • être fainéant, ne pas ré-inventer la roue (sauf si elle est carrée) et savoir humblement suivre les conseils et utiliser les outils que d’autres plus compétents ont mis à disposition,
  • avoir l’esprit critique, de ne pas bêtement copier coller du code trouvé sur tel ou tel site,
  • être curieux, tout simplement, ouvert à de nouveaux outils, de nouvelles technologies,
  • être reconnaissant pour le travail que les autres ont fait et mis à disposition, d’une façon ou d’une autre.

Votre avis sur la question est le bienvenu.

Besoin d'un design de site, d'interface ou d'application mobile ? De conseils en ergonomie ou en expérience utilisateur ? Envie de travailler ensemble ? N'hésitez pas à consulter mes réalisations et à me contacter directement.

17 réflexions au sujet de « Utiliser un service en ligne ou un template remet-il en cause notre professionnalisme ? »

  1. Moi je me demande si ce charmant monsieur n’utilise jamais JQuery et fait tout son Javascript lui-même, parce que utiliser un outil c’est le mal, recherche ses couleurs HTML sans palette et n’utilise aucun CMS. Extrême ? Non, c’est le même principe…

    Je ne vois pas pourquoi en tant que pro, il serait interdit d’utiliser un outil qui est mis à notre disposition, surtout s’il convient aux besoins que l’on a à l’instant T. Au contraire, c’est un gain de temps et d’énergie qui profite tant au pro qu’au client.

    Bien sûr, le pro, le vrai, fera preuve d’esprit critique et choisira la bonne solution. Qu’elle soit faites à la main, générée par un outil en ligne ou achetée.

    Réaction débile d’une pseudo élite, au final, qui trouve que la roue, c’est mieux si on la taille nous-même dans un arbre.

  2. Salut,

    Ce qui est important, ce n’est pas le fait d’utiliser un outil gratuit ou un template gratuit, mais bien la façon dont on les utilise. Un chef cuisinier fera des miracles avec du ketchup, un individu lambda parfumera des pâtes avec de la tomate et du sucre ..

    :)

  3. Entièrement d’accord. Je ne suis pas un pro mais à mon sens il est évident que si un outil peut faire gagner du temps pour faire autre chose, il ne faut pas s’en priver. Quand on est pro (et encore plus en étant travailleur indépendant) on essaie justement de gagner le plus de temps possible. De nombreux logiciels ou fonctions permettent de gagner du temps. Si on pousse cette logique jusqu’au bout, pourquoi utiliser la saisie semi-automatique ou les raccourcis clavier par exemple ? Time is money…

  4. J’utilise aussi quelques services gratuit ou non d’ailleurs en ligne.

    Je ne pense pas que cela est un rapport avec mon professionnalisme ou non. Utiliser des services qui permette de travailler plus vite, de combler quelques lacunes, et au final de livrer un projet personnel et aboutie au client c’est quand même le plus important.

    Qu’importe la méthode, tant que le résultat est là. Après c’est pas comme si tu vendais 950€ le template d’email responsive réalisé gratuitement en 60 sec. ;) On est bien d’accord.

    Chacun pense ce qu’il veut, mais aujourd’hui dans notre métier le web apporte tellement de ressources utiles, pourquoi s’en priver ?

  5. Je pense qu’utiliser un outil gratuit ce n’ est pas faire preuve d’ un manque de professionnalisme. Seulement il faut le citer quelque part et le prendre en compte dans sa facturation. C’ est là où le professionnalisme rentre en compte. A quoi bon réinventer la roue quand d’ autre l’ ont déjà fait, et bien fait ?

  6. Le professionnalisme c’est aussi savoir mesurer la qualité d’un service (gratuit ou non), choisir le mieux adapté au besoin, utiliser un service que notre client ne saurait pas utiliser…

    Il faut se dire qu’avec e la chance, l’outil a certainement été c réé par quelqu’un de professionnel ;)

  7. Il y a des gens très fermés d’esprit, que veux-tu…
    En tout cas je suis de même avis que toi : tester ce qui se fait ailleurs, les outils qui nous entourent et qui peuvent nous faciliter l’existence ou nous fournir la moindre piste utile à notre métier ; et les partager ! :p
    Bonne continuation ;)

  8. Bon bah déjà t’as pas de bol, tu travail sur les emails… C’est du bizutage, t’as été punie ? :D

    Je ne vais pas être très original : je ne vois pas en quoi l’usage d’outils nous permettant d’améliorer notre productivité n’est pas professionnel.
    Utiliser un générateur et livrer, tel que, le résultat au client : oui, ce n’est pas professionnel et surtout contre productif, car le jour où il faudra en faire la maintenance, sans un minimum de compréhension, on ira dans le mur.
    Cela va dépendre de l’éthique et de la curiosité de chacun.

    “Let’s the haters hate”

  9. Hello,

    en fait ça dépend… je suis auteur sur codecanyon et sur themeforest et donc par conséquent je crée des systèmes qui seront utilisés par d’autres webmasters qui les factureront à leur clients. Simplement parce que le client ne saurait pas le faire lui même. C’est comme ça que ça marche. Alors non, on ne peut pas dire que les webmasters qui utilisent ces codes, ces templates etc ne sont pas pros, mais pourtant, parfois, quand je fais du support je tombe sur, passez moi l’expression, des “manches à couilles”, c’est à dire des webmasters vraiment nazes qui se prétendent aux yeux de leurs clients (et sur leur site d’agence web ou toute autre connerie du même type) comme étant des dieux vivants du code ou du webdesign, et la pour le coup ça me chauffe les oreilles. Des gars qui ne savent même pas configurer un plugin sous WordPress et qui le vendent une fortune, là ok c’est de l’abus.

    Ensuite, concernant le point précis de l’utilisation du générateur d’email responsive de CM, c’est autre chose. A chacun son métier: notre garagiste ne va surement pas déboulonner une roue à la main, il va utiliser des outils spécifiques, un restaurateur va forcément allez acheter ses fondants au chocolat chez Metro (ha… mince désolé si je vous déçois !), et une agence de traduction sous-traitera en Inde parce que c’est moins cher… etc etc…

    Et puis franchement, comme j’ai pu lire dans les commentaires plus récents… les pseudo élites…. et ben elles ne sont pas en France les élites du webdesign, du code etc etc… faut pas se leurrer, on est loin derrière certains pays comme la Suède, les USA ou le Royaume Uni ou là y’a vraiment du bon boulot. Alors non l’utilisation de matériel existant est fait pour ça et ne fait pas de nous des incompétents dans notre métier.

  10. Ne serait-ce pas plutôt tout reprendre de zéro à chaque projet, qui ne serait pas professionnel ? Et puis c’est quoi être professionnel, d’abord ? Au fur et à mesure des projets, on acquiert de l’expérience, dont on se ressert pour le prochain. Ça n’est pas palpable, mais c’est tout aussi emblématique de ne pas réinventer la roue.

    De mon côté, j’utilise de façon presque systématique 960gs quand je commence un site web. J’évite d’utiliser des boutons, pictos ou patterns tout-faits, mais parfois le budget ou simplement la deadline t’empêchent de passer 3 h sur un détail graphique (malheureusement). Je parle en temps que créa pure évidemment, mais en terme de code c’est pareil… mon collègue dév a mis 4 jours à temps plein à se créer un beau framework sur WP, mais qui va lui faire gagner de nombreuses heures pour les projets à venir :)

    Le principal, c’est d’être bien dans ses baskets (j’ai déjà été en concurrence avec des mecs qui facturaient 1500 € l’install d’un thème WP, là par contre, il y a foutage de gueule… si le client n’a pas le budget, je lui explique le système de thèmes et le laisse se débrouiller).

  11. Je suis d’accord avec le ton général des commentaires.

    A mon sens, être professionnel c’est de trouver les meilleurs moyens (outils, services, compétences …) pour remplir une tâche.

    Il me parait absurde de tout créer en partant de zéro, vous connaissez beaucoup de monde qui fait son encre ou son papier lui même parceque c’est plus pro ?

    On parle d’outil, rien d’autre.

    Des services performants existent autant les utiliser pour rapidement avoir une base et passer à la partie où on apporte une valeur ajoutée.

    La remarque de ton ex follower me fait penser à certains clients qui disent que faire un site sur une base CMS doit être gratuit puisque tout est fait.

    Campaign monitor est un bon outil, tout comme certains thème de qualité sur Theme Forest, je ne vois vraiment pas où est le problème.

    Réinventer la roue est complètement délirant, par contre penser à son évolution (voir sa suppression) ça c’est pertinent.

  12. Soulignons que l’attitude qui consiste à montrer du doigt une professionnelle avec un gros sous-entendu discréditant ses compétences professionnelles pourrait être assimiler à de la diffamation, et pourrait donc être condamnable. Ce twitt à probablement été écrit avec la une volonté de discréditer, il est méchant, arbitraire, et traduit probablement la volonté de nuire de son auteur.

    Pas de chance, c’est tombé sur toi. C’est d’autant plus dommage que beaucoup reconnaissent tes compétences et ton professionnalisme. Mais quelque chose me dit que ça aurait pu tomber sur n’importe qui. Si ça se trouve, ça n’est pas toi qui est une “mauvaise professionnelle”, c’est lui qui est un troll teigneux et aigris… si ça se trouve….

    PS: Ne pas se laisser affecter par les trolls

  13. Feww je ne m’attendais pas à autant de réactions, merci à tous pour vos avis sur le sujet :)
    @William oui, c’est du bizutage en plus, vu que je suis la nouvelle ^^ (mais ça me dérange pas trop)

    Je suis également assez d’accord sur le fait que si l’on utilise un thème/template qui nous fait gagner du temps, il est clair que l’on ne va pas facturer au client le temps non passé. Ça peut se faire de manière totalement transparente, sans dire au client qu’on s’est basé sur un template, ou être honnête. Dans mon cas je suis souvent honnête, de toute façon la plupart du temps quand j’utilise un plugin WordPress par exemple il va le voir.
    Les templates WordPress (cas spécifique ici) sont également selon moi une manière de s’aligner sur le budget d’un client. J’ai déjà eut des clients qui sont venus avec un budget très bas, plutôt que de les envoyer en pâture au “petit cousin qui a DW piraté et fait des sites à 300 euros” je leurs ai proposé l’option “choisissez un template qui vous plait, je me charge de l’installation, je vous met votre logo et vous adapte les couleurs pour vous la personnaliser”. Du coup je facture le temps d’installation (OMG 5min !!) et de customisation du thème. Bon attention, en fonction du template acheté, ça peu devenir un piège au niveau de temps, au point où on peut finir par se dire “j’aurai mieux fait de le coder moi même”. Mais dans l’absolu, ça peut-être une alternative, pour un client qui souhaite un site, mais qui n’a pas forcement les moyens.

  14. Justement non, si un manque professionnalisme c’est :
    – apprendre de l’expérience des autres ;
    – ne pas perdre de temps à réinventer la roue ;
    – utiliser des outils éprouvés ;

    Alors je ne suis pas non plus un professionnel et 95% des gens qui se prétendent professionnels ne le sont pas non plus.

    Comment dire…. oublie les trolls, ces gens là ne sont là que pour te prouver que tu es au dessus du lot. Il y a une maxime pour ça : “plus t’as d’ennemis, plus ça veut dire que tu fais bien ce que tu essaies de faire”. Un bon gros troll, c’est un bon début pour l’ego ;)

  15. Visiblement ça ta quand même vexé et ton égo en a pris un coup. Je comprend. Comment dire… fous-toi en et puis voilà. Ce n’est pas parce qu’on utilise des services gratuits qu’on est pas professionnel bien évidemment. Si ton service de newsletter était payant on ne t’aurait rien dit alors que le résultat aurait été le même. C’est comme si on disait que les designers ne sont pas pro quand ils utilisent des images bank. C’est qui compte ce n’est pas d’où vient la source mais comment on s’en sert.

    • Mais non, ça ne m’a pas vexée, mon égo va bien de ce côté là, c’est difficile de se vexer pour quelqu’un que je ne connais pas et qui n’a surement jamais vu mon boulot. J’ai vu bien pire sur les réseaux comme réaction quant à mon travail, et beaucoup plus misogyne aussi :)
      Ça m’a plus fortement et honnêtement étonné qu’en 2012, avec tous les bundles, les deals, les 150 articles par jour sur les packs d’icônes et les milliers de templates WordPress on puisse penser qu’utiliser des ressources n’est pas professionnel.
      Mais je peux concevoir l’idée derrière la réaction de quelqu’un qui peut se dire “je vais payer pour un service auprès de quelqu’un qui se dit pro, et elle va juste me revendre un pack d’icônes/un template que j’aurais payé 10 fois moins cher moi même”. Vu notre métier, et tous les non pros et charlatans, petits cousins et fils du voisin qui créent des sites en trois cliques et surfacturent le tout, je peux comprendre la méfiance.
      J’avais juste envie de recadrer les choses ici, expliquer mon point de vu quant à l’utilisation de ressources de manière intelligente, quant au partage aussi, et avoir le point de vu de la communauté.
      D’ailleurs merci à tous encore pour les réactions :)

  16. C’est une chose qui m’a le plus déçu quand j’ai commencé à bosser, et que je me suis rendu compte que le code “bas niveau” on ne le faisait plus soit même, mais que voulez vous on vous martèle sa en tête à l’école.
    Maintenant, avec du recul c’est évident que c’est la meilleur chose à faire pour un “pro” de glaner tout ce qui peut se faire autour, de décortiquer, corriger et d’adapter. J’ai beaucoup plus appris avec cette méthode qu’avec tout ce que j’ai appris dans le cursus scolaire! (bon j’ai fait électronique pas info, mais sa y ressemble).
    Et sa permet de ne pas se faire dépasser par la technologie!
    Cela dit, si c’est un jeune, il n’aura pas ce même discours dans ses prochaines années!