Comment une agence a préféré copier mon illustration que respecter mon droit d’attribution

Comment une agence a préférer plagier mon illustration que respecter mon droit d'attribution

This article is also available in English: us us

L’illustration “Content is Like Water” et l’attribution Creative Commons

Tout commence ce matin, quand un ami m’envoie la page d’une agence sur le responsive. Ils y affichent une traduction de mon illustration ” Content is Like Water  (citation de Josh Clark qui reprend lui même Bruce Lee mis en image par moi même). Cette illustration est sous licence creative commons. Pour l’utiliser, il suffit de me créditer, ni plus, ni moins. J’ai même mis à disposition le PSD. Et je suis ravie lorsqu’elle est partagée. Seul bémol, la licence demande à ce que l’on me crédite comme auteur, ce que l’agence ne fait pas (j’ai vérifié plusieurs fois dans la page).

Que l’on soit clair dans ce qui va suivre :  ce n’est pas la copie (pourrait-on d’ailleurs être en droit de considérer que c’est un plagiat) qui m’ennuie dans cette histoire, je travaille dans le web, j’ai presque l’habitude (hélas), mais l’attitude de préférer copier une illustration (qui du coup n’est plus très jolie) que de conserver l’illustration originale sous Creative Commons qu’ils avaient le droit d’utiliser en respectant simplement le droit d’attribution de l’auteur prévu dans la licence. Le but n’est pas de me victimiser, mais faire prendre conscience que même si du contenu est ” gratuit ” sur le net, il y a des licences et des conditions à respecter pour l’utiliser sur son site.

Original de mon illustration chez Cera Interactive sans crédits de leur part

J’ai l’habitude des gens peu scrupuleux qui utilisent cette image sans me créditer, ou juste de personnes qui ne sont pas au courant (ça arrive) qu’il faut créditer les œuvres sous licence CC-BY. Comme d’habitude donc je demande gentiment sur twitter et par mail que mon droit d’auteur soit respecté c’est à dire me créditer, ou me mentionner comme auteur.

Demande à Cera Interactive de respecter mon droit d'auteur et créditer l'illustration qu'ils utilisent

Le remplacement de mon illustration par une pâle copie

J’avoue que la suite, je m’y attendais pas. D’habitude les agences ou blogs qui ne me créditent pas s’excusent, rectifient le tir, voir même me disent qu’elles connaissaient pas mon boulot mais que c’est sympa (true story). Bref, j’ai l’habitude de faire face à des gens honnêtes qui n’ont pas forcément eu conscience de la violation de droit d’auteur. Mais pas ce matin. Au lieu de simplement me créditer et continuer à l’utiliser l’illustration, l’agence a préféré créer une pâle copie de mon travail. Ce qui est triste c’est qu’ils ont refait l’illustration en HTML, ajouter mon crédit aurait été ajouter une ligne de HTML. Refaire l’illustration leur a donc pris plus de temps.

La réponse : ” Bonjour, l’image a été entièrement remplacée, il n’y a donc plus de violation “. Et par entièrement remplacée, entendez ” on a gardé votre DA et on a juste changé les icônes”.

Je me permets donc de leur signifier que non, je ne suis pas satisfaite et que la nouvelle version est devenue un plagiat.

Réponse de Cera Interactive : plagiat de mon illustration et non respect de mon droit d'auteur

 

La réponse ne se fait pas attendre, puisqu’on me renvoie vers un article du droit français sous couvert de ” Les ” idées ” ne peuvent être protégées au titre du droit d’auteur”.

Tentative de réponse de Cera Interactive qui baffoue encore une fois mon droit d'auteur

Sauf qu’il y a là encore un bémol : mon illustration n’est plus une idée. C’est une réalisation concrète et matérielle d’une idée, à savoir cette idée est devenue une oeuvre. Et au nom de cela elle est donc bien protégée par le droit d’auteur. Je vous laisse la réponse de Julien Moya (auteur du kit de survie pour créatifs et de Profession Graphiste Indépendant)  pour plus de détails (à lire de bas en haut merci twitter) :

détails de Julien Moya sur ce qu'est une oeuvre

Cette histoire me laisse un petit goût amer. Que Cera Interactive préfère copier et piller mon travail que de créditer une illustration que j’ai moi même mis à disposition sous licence Creative Commons me sidère. Ça frôlerait presque le ridicule si ce n’était pas mauvaise foi.

Certains m’ont demandé à quoi je m’attendais de la part d’une agence qui tient des propos sexistes sur twitter et finit par expliquer sur son blog que non non c’était juste une étude sur le bad buzz ? Pas grand chose, c’est vrai, mais je pensais pas qu’ils iraient jusqu’à copier mon contenu plutôt que de me créditer. A moins que ce n’ait été qu’une étude sur les licences Creative Commons et les droits d’auteur :D ?

Les petites piques via twitter

Bien sûr comme souvent avec Cera Interactive, la discussion se termine par du mépris, de la condescendance, un montage photo sans oublier une attaque personnelle et une réponse qui me laisse supposer qu’ils ne comprennent pas eux même le droit d’auteur. Il y a quand même une petite différence entre une oeuvre dans le domaine public et le fait de recopier le concept et la direction artistique d’une oeuvre que l’on avait sur son site 2h plus tôt mais dont on ne voulait pas créditer l’auteur.

Cera interactive : mépris et attaque personnelle sur twitter

MAJ 18h

En fin d’après-midi, les provocations sur twitter à grands coups de montages photo pour essayer de me faire passer pour une idiote continuent :) Je précise à ce stade que je ne leur réponds plus depuis 13h.

Cera Interactive ne semble rien comprendre à la notion de plagiat et droit d'auteur

Maj du lendemain

Dois-je donc prendre ça pour un aveux de “vol” de mon contenu mais on s’en fou parce que tout le monde le fait, ou une nouvelle provocation ?

Aveux du vol ou provocation ?

 

Au final pas faire grand chose à part tenter d’être au dessus de tout ça, savoir que mon travail vaut mieux que ce genre de comportements, et vous encourager à partager mon illustration. Elle est là pour ça, je l’ai mise sous licence CC-BY pour ça, et je suis ravie quand elle sert à un article. Tout ce que je demande en échange c’est de respecter mon droit d’auteur. Vous pouvez également regarder la conférence de Josh Clark ” The Seven Deadly Myths of Mobile ” qui m’a inspiré l’illustration.

Enfin, si vous voulez en savoir plus sur les licences Creative Commons, Geoffrey a écrit un joli article sur le sujet.

Dernière chose : ne les mentionnez pas sur les réseaux si vous partagez cet article. Non pas parce que je n’assume pas, mais parce qu’ils cherchent à se faire du buzz et je ne compte pas les y aider.

Maj du 9 avril

Pour le moment il semblerait qu’ils aient décidé de retirer mon illustration pour y mettre de la publicité à la place. Bon, il ne s’agit pas d’excuses, mais plus d’une provocation ” on a fait du buzz, on a eu pleins de cliques sur la page, donc on va mettre de l’adwords sur le page histoire de générer de l’argent et nous moquer encore un peu plus de vous “. Vous vous doutez que je n’ai pas de réelles excuses de leur part.

Une publicité à la place d'un plagiat

 

Du coup le timing me fait sourire car j’ai justement en préparation un petit article condensé sur la gestion de la publicité dans le responsive suite à la mise à jour de ma formation sur le design et l’ergonomie mobile (dans un contexte responsive) pour les Echos.

Un peu d’humour né de ce chaos

De tout ce chaos est au final né le compte parodique Ceralnteractive sur twitter. Je n’ai aucune idée de qui en est l’auteur, j’espère qu’ils n’aura pas trop d’ennuis. Mais j’avoue que le jeu sur la lisibilité du I et du l dans certaines polices d’écritures est très subtile. Bien joué, c’est un joli pied de nez de graphiste, il fallait y penser.

Edit : le compte twitter a été supprimé depuis. 

 

 

Besoin d'un design de site, d'interface ou d'application mobile ? De conseils en ergonomie ou en expérience utilisateur ? Envie de travailler ensemble ? N'hésitez pas à consulter mes réalisations et à me contacter directement.

149 réflexions au sujet de « Comment une agence a préféré copier mon illustration que respecter mon droit d’attribution »

  1. Bonjour Stéphanie,

    Je suis assez choqué comme beaucoup de personnes qui liront ton article.
    Ayant eu une expérience similaire, je sais que c’est très désagréable de voir que son travail n’est tout simplement pas respecter. Je suis de tout cœur avec toi.

    Adel

  2. Je peux tout à fait comprendre que tu sois lassée voire fatiguée de cette expérience, mais pourquoi devrait-on – encore – les laisser s’échapper ? Jusqu’où s’arrêteront-ils au juste ?

    Un recours juridique est à faire je pense, ne serait-ce que pour bien marteler qu’un droit d’auteur ou qu’une contrefaçon se paie, d’une manière ou d’une autre.
    Il ne s’agit pas d’un oubli ici, ni même d’une méconnaissance du système. Non, là il s’agit purement, simplement et ouvertement d’un bon gros foutage de gueule, à tes yeux et aux yeux de tous, en sous-entendant : “vous voyez, on le fait parce qu’on peut le faire”.
    Et bien non, je ne pense pas.

    Courage à toi ! :-)

    • J’y songe, je vais me reseigner auprès d’avocats spécilistes du droit du multimédia dans la région pour voir s’il y a matière à faire constater un plagiat.

      • Je crois que le plus simple, c’est tout simplement de les plagier (l’arroseur arrosé). Bon après, faudrait’il qu’il est créé quelque chose !

        • C’est une idée encore pire : un plagiat restera un plagiat, ça restera condamnable…

        • Surtout qu’en essayant de les plagier, elle risquerait de faire du mal à un autre auteur qui serait dans le même cas qu’elle… a savoir s’être fait voler son travail :p :D
          Il faudrait ptet rassembler toutes les personnes qui comme elle se sont fait voler leur travail par cette agence peu scrupuleuse et faire une attaque en justice groupée ;) :)
          Travail de fourmi mais au final les fourmis sont puissante quant elles travaillent ensemble!!

          • Petit complément d’informations, Je suggéré de plagier, par pour le plaisir, mais pour leur faire comprendre ce que ça fait de plagier le travail des autres (bien entendu, ceci est vrai que s’ils en sont les auteurs, ce qui ne semble pas être le cas)

      • Faites faire une copie d’ecran certifiée par huissier. Il y a des plateformes web pour ça.
        Il y a de bonnes chances qu’ils soient condamnés.

      • Bonjour
        Je me permet de te conseille l’a avocate Joëlle Verbrugge elle est spécialisée dans les droits des artistes et donc en propriété intellectuelle …
        Je ne sais pas si ça va t’aider mais tu devrais la contacter …

      • Bonjour,

        Je te conseille également d’aller voir un avocat spécialisé. La plupart du temps, le premier contact est gratuit, et si ils estiment qu’il y a lieu de lancer une procédure, ce n’est pas forcément aussi cher qu’on le croit. Surtout qu’en général, un simple échange de courriers juridiques permet d’aboutir rapidement à une négociation transactionnelle sans avoir à aller jusqu’au procès devant un juge.
        J’en ai eu quelques expériences avec d’autres grosses boîtes, ils se défendent 5 minutes et après ils déposent les armes face aux arguments juridiques sérieux et à une lettre signée de la main d’un avocat.

      • Je vous soutiens complètement et je pense que vous devriez les poursuivre en vous renseignant sur combien vous pouvez tirer du préjudice, car vous n’êtes certainement pas la seule personne, et d’autres n’ont simplement pas eu cette chance d’avoir le réflexe de prendre des captures de leurs abus.
        De plus il y’a une forme de harcèlement lié à ça, de passer la journée à vous insulter/vous prendre pour une débile.

        Et puis après tout c’est ce qu’ils demandent,
        Qu’ils assument maintenant.

      • Non, mais faut attaquer. Obligé. Trop de gens ne le font JAMAIS et trop de voleurs comptent sur cet état de fait.
        Cette histoire en est la preuve, si tu ne fais rien.
        Il faut bien qu’ils se fassent punir, au bout d’un moment.

  3. Laisser passer ça c’est aussi autoriser d’autres personnes malhonnêtes à faire la même chose que cette agence. “Oui mais les frais d’avocat c’est pas donné” me diras-tu. C’est vrai même si il est bien d’en avoir un sous la main pour ce genre de pépin ou pour un client qui enfreint les règles du contrat (comme dans le livre de ce cher M. Monteiro). La solution serait sinon de faire une sorte de financement participatif. Les plateformes ne manquent pas. Et je suis prêt à verser un peu et serait fier de t’aider.

  4. Bonjour,

    Bien sûr que cette agence est théoriquement condamnable sur ce coup-là, la contrefaçon est plus qu’avérée, d’autant qu’ils l’ont eux-même mise en scène via twitter (champions du monde). Mais je m’interroge sur la pertinence d’une action en justice : compte tenu de l’absence de préjudice financier je crains que ce soit beaucoup d’énergie dépensée pour rien. Quant au préjudice moral, même s’il existe, je ne pense pas qu’il pèse bien lourd pour le calcul d’éventuelles indemnités. Mais tout dépend s’ils retirent l’illustration litigieuse de leur site. S’ils veulent continuer à jouer aux c… alors ce sera peut-être l’occasion de leur rentrer dedans, en effet. S’il y a un appel aux dons je veux bien participer pour le principe. C’est peut-être une bonne solution : une sorte d’action collective symbolique contre les agences qui se croient tout permis.

  5. Bonjour

    Financement participatif, j’en suis aussi, sans problème, qui peut ouvrir un fond de collecte ?

  6. Je ne suis pas convaincue qu’il soit légal de faire ce genre de financements. Et c’est pas vraiment mon but.
    Pour ce qui est des actions suivantes, je me renseigne, mais est-ce que ça vaut vraiment la peine de se faire *** avec des batailles interminables dans l’unique but de leur donner une leçon (qu’ils conaissent déjà vu leur mauvaise foi). Je ne sais pas.

    • Vous avez probablement une protection juridique (incluse dans votre assurance locative, dans le pack de service de votre carte de paiement, dans votre convention de compte pro), regardez combien l’assureur prend en charge et demander un devis à un avocat.
      la mise en demeure d’avocat ne coute pas bien cher (une heure de boulot pour la faire propre et un RAR) et ça marche bien.

    • Effectivement, le financement participatif ne me semble pas être une idée viable. Par contre je sais (d’expérience) que dans les communes d’une certaine taille il existe des maisons de la justice et du droit : http://www.annuaires.justice.gouv.fr/annuaires-12162/annuaire-des-maisons-de-justice-et-du-droit-21773.html
      On peut avoir rendez vous avec un avocat gratuitement, ou ils peuvent vous donner des adresses d’avocats qui pourront vous aider sans vous ruiner.
      Bon courage.

    • Ils connaissent la leçon, mais ils ne l’ont toujours pas comprise, vue que PERSONNE ne leur a encore donné.
      <Si tout le monde pense comme toi, à ce niveau, alors tout le monde peut faire n'importe quoi, sans jamais en subir les conséquences.

      • Certes, mais c’est assez facile de l’extérieur d’essayer d’encourager quelqu’un dans des poursuites pénales. C’est long, chronophage et couteux. Je n’ai ni le temps, ni les moyens. Ils ont retiré pour mettre de la publicité, même si c’est de la provocation, l’illustration n’est plus, donc ça me va :)

    • Ah oui, et en plus, je rajouterai que ce serait un signal fort pour aller dans le sens du respect du droit d’auteur. Ca servirait à tout les autres comme toi, contre les connards comme eux.

    • Disons que ça dissuade… Je sais par expérience que des gens se permettent tout s’ils pensent qu’ils ne risquent rien. Si tu les embête une fois, peu importe que tu gagnes ou perdes, il t’éviteront quand même rien que pour pas s’ennuyer.

  7. Une nouvelle provocation, il est manifeste que dans ce cas comme pour les autres, ces personnes ne seront jamais prêtes à réaliser un mea culpa ou à ‘admettre leurs torts.

    L’idée de porter ce cas en justice est effectivement tentant, même si l’issue n’est pas garantie et que les moyens à mettre en engager seront disproportionnés par rapport aux résultats.

    Sur le cas plus général du plagiat d’illustration, il y a des milliers de cas partout sur le web et je doute qu’une prise de conscience généralisée soit encore possible. Google Images propose depuis plusieurs mois un réglage permettant de sélectionner les droits d’usages “Réutilisation autorisée”, “Réutilisation et modification autorisées”, “Réutilisation autorisée sans but commercial”, ect, cela peut partir d’une bonne intention mais au final les usagers vont traduire “Réutilisation autorisée” par “Je peux utiliser cette image à loisir sans autre forme de crédit”, et le réel problème est là.

  8. Encore un coup de Cera ?! Ils n’en loupent vraiment pas une eux… Même avant leur précédent bad buzz, j’ai eu l’occasion de tomber sur plusieurs “dérapages” de leur part. Ils ne doivent pas avoir la lumière à tous les étages car accumuler autant d’exemple de ce qu’il ne faut pas faire tient de l’extra-ordinaire. Bon courage !

  9. Une décision de justice reconnaissant la contrefacon d’une oeuvre sous cc by serait un acte fort qui en plus de reconnaitre la validité de votre travail, l’atteinte forte aux droits par cera donnerait un signal fort de validité des CC mais après c’est un effort important de votre côté…

  10. Hello !
    Ils sont toujours aussi détestables chez CERA.
    Le seul truc à faire c’est continuer à spammer le web avec des articles qui affichent clairement l’irrespect qu’ont ces gens pour leur propre métier… enfin… notre métier, pas sûr qu’on fasse le même.
    G.

  11. On touche vraiment le fond avec eux, comme certains le disent un peu plus haut, j’espère sincèrement que tu trouvera le moyen d’amener ça en justice.
    Les types n’ont aucun respect pour le métier, encore moins pour l’être humain et apparemment encore moins pour le féminin…
    J’ai aussi vu passer des attaques personnelles (physiques etc…) et ça aussi c’est condamnable.

  12. En même temps, vu le design du site, ils ne risquent pas de se faire plagier…

    Full support – leurs réponses sont juste lamentables

    • J’ai eu un haut le coeur en allant sur leur site internet et en voyant la pauvreté le leurs compétences de designer et leur code en html -3.
      J’ai aussi vu ton travail qui n’a rien de comparable.
      Tu ne devrais pas t’embarrasser à assimiler ton travail avec ces gens.

      Je pense que la meilleure manière de procéder est d’abord un sensibilisation sur internet et dans les réseau de la région pour blacklister cette agence (comme c’est déjà un peu le cas).
      Et juste une lettre RAR d’un avocat sans forcément aller en procès (pas sûr que ça aille un jour jusque-là) pour leur faire comprendre qu’il ont tord. Si jamais il y a des cas similaires, cette première démarche juridique pourra servir.
      Tôt ou tard, ils vont couler.
      Toi tu est créative et douée, continue et ne t’embête pas trop.

  13. Hello, moi je serai beaucoup plus pragmatique. La seule est unique raison d’un tel mépris pour le travail des autres, le manque évident de créativité (plagiat) et la méconnaissance en matière de droit digital me fait plus penser à de l’incompétence.
    A tous ceux qui savent, voilà, c’est dit, il y a tant de bonnes agences et de bons graphistes qui pourront vous satisfaire, inutile de s’encombrer l’esprit avec ces suffisants.
    Vous, vous êtes compétente, vous vous en sortirez toujours. Eux, pas sûr !
    Ne perdez pas votre temps en action en justice.
    Force et courage.

  14. Je suis sidérée de voir la bêtise humaine se manifester de cette façon et surtout autour d’une création cc by : c’est une aberration! J’espère juste que tu continueras à partager tes expériences comme tu l’as fait jusqu’à présent.Tes articles sont toujours une source de réflexion et d’inspiration pour moi comme pour beaucoup de professionnels du web.
    On est avec toi , désolée pour cette situation

  15. Salut Stephanie,

    Ces mecs là faut les bad buzzer en effet. Aucun respect et surtout hommage à la bêtise. Mais que se passe-t-il dans la tête d’un mec qui voir un truc gratos et qui se dit “hummm… et si je le volais” ?

  16. Le Bad Buzz, c’est exactement ce qu’ils recherchent malheureusement.
    Regardez leur site, il y a un article sur “comment le Bad Buzz fait augmenter votre référencement.”
    En fait, ils le recherchent même.
    Ce sont des crétins, doublés de marketeux sans scrupules et sans goût.
    Et en plus, pour une boite sensée faire des sites internet, leur site ferait plutôt fuir.

  17. Franchement, plus ils font parler d’eux, plus je me dis que c’est pas une agence, mais un pauvre type qui essaie de se faire passer pour une agence … Ca expliquerait par la même occasion le niveau de leurs réalisations ! XD
    En tout cas IL ridiculise bien notre métier …

  18. Ma spécialiste du droit me souffle à l’oreille que tu devrais attaquer : tu es sûre de gagner. Tu prends un avocat et avec un article 700 tu demandes le remboursement des frais.
    2000€ de préjudice moral, éventuellement 1000€ de préjudice matériel + les frais d’avocat (article 700).
    Un avocat t’aideras ça te coûtera 1000€ que tu retrouveras quand tu auras gagné.
    Rien que pour le principe ! Et ça les fera bien chier et ça te feras de la pub. :)
    En terme de preuve t’es blindé, le dossier est bon : les tweets sont de bonnes preuves.
    Tiens nous au courant.

      • Tu peux négocier avec l’avocat un honoraire de résultat si tu préfères.
        C’est une affaire très simple et facile à gagner, ça se négocie facilement avec l’avocat. L’agence est à Strasbourg : il faut assigner au Tribunal d’Instance de Strasbourg, il doit y avoir de bons avocats là bas.
        En théorie tu pourrais le faire toi même mais c’est un poids psychologique et il faut quelques notions de droit, donc je te le déconseille.
        Libre à toi, c’est juste mon avis (et celui de ma “juriste”). ;)

        • Il a raison. Vu le buzz un avocat acceptera de négocier. Faut pas lâcher. Bonne chance

          • surtout qu’ils ont volontairement alimenté le buz, pour faire parler d’eux.
            – indirectement il y a enrichissement de leur part grâce à la pub gratuite sur votre dos. c’est répréhensible.
            – il y a volonté de nuire en dénigrant votre travail.c’est répréhensible.
            – il y a violation la licence créative commons .c’est répréhensible.

            contactez un avocat spécialisé dans le droit des affaires et attaquez les. négociez avec votre avocats il se paiera sur les dommages et n’hésitez pas à médiatiser encore plus .

    • Je rejoint largement Florent dans l’analyse. Si tu es hésitante, prends conseil auprès d’un avocat. Si rien n’est fait, rien n’empêchera l’agence de recommencer, avec le travail d’un autre ou encore avec le tien.

  19. Le financement participatif j’en serai. L’idée n’est pas de devenir la chef de file d’un mouvement, mais juste d’être à l’initiative d’une action de justice qui serait financée par tous ceux le souhaitant. Une action de justice est longue mais c’est un avocat qui effectue le travail et non le client. Et comme le financement participatif serait à mon avis susceptible de le rémunérer correctement, l’action permettrait de générer un effet “Cera” voire une éventuelle jurisprudence qui calmerait tout ce petit monde qui récupère, modifie 2 tracés et republie sans crédit… Bref, j’en suis si ça s’fait.

  20. Mouarf, encore une “sous agence” avec beaucoup de followers et qui fait un boulot relativement mauvais. Faut pas se sentir attaquer, ça vient de si bas…

    Bon courage ;)

  21. Et sinon, dans cette “agence”, y a des adultes ou c’est juste une bande d’ados ?
    Cette histoire est tellement ridicule que je me demande bien ce qu’en penseraient leurs clients s’ils tombaient dessus et se étaient amenés à se poser des questions sur le travail qu’ils leurs font faire.

  22. En tout cas, leur site c’est ça le bad buz, ça pique les yeux pour une “agence”…

  23. Tout mon soutien et ne rien lâcher car cela ouvrirait la porte aux autres pseudo professionnels malhonnête. Quand on a pas d’idée il est plus facile de plagier.
    Courage…

  24. En fait le texte aussi est pompé sur Internet…

    Du coup, je me suis permis de faire un article sur le Responsive Design aussi :
    http://www.ancrerouge.fr/responsive-design/

    Comme il faut du temps et des compétences pour écrire un article, les textes sont pompés CERA-I qui a pompé sur internet : normal quoi !

    Olivier

  25. Ce genre de comportement me dégoûte.
    Je pense qu’il serait bon qu’ils se prennent un procès et je soutiendrais le financement participatif.
    Courage…

  26. Merci pour tous vos commentaires de soutient qui me vont droit au coeur :) Je suis contente de voir que je ne suis pas la seule que ce comportement indigne.
    Pour ce qui est de la collecte de dons, encore une fois, je ne suis pas du tout sûre de la légalité d’une telle chose, j’apprécie le geste vraiment, mais j’ai peur que ça soit compliqué.

    • Ce qui est interdit (cf actu sarkozy) c’est de faire payer ses amendes par quelqu’un d’autre, mais les frais de justice c’est totalement libre…

      http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do?idArticle=LEGIARTI000006419779&cidTexte=LEGITEXT000006070722&dateTexte=20090806

      Loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse – Article 40
      Modifié par Ordonnance n°2000-916 du 19 septembre 2000 – art. 3 (V) JORF 22 septembre 2000 en vigueur le 1er janvier 2002

      Il est interdit d’ouvrir ou d’annoncer publiquement des souscriptions ayant pour objet d’indemniser des amendes, frais et dommages-intérêts prononcés par des condamnations judiciaires, en matière criminelle et correctionnelle, sous peine de six mois d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende, ou de l’une de ces deux peines seulement.

  27. Je ne suis pas du tout graphiste mais je n’ai pas besoin de l’être pour constater le plagiat, la mauvaise foi et l’attitude déplorable et pathétique de ces tristes sires. Attitude qui semble être leur principale raison sociale et leur activité quotidienne si on en croit leur compte twitter.
    Voilà une belle vitrine qui donne envie de leur confier un contrat. Ils font preuve d’une telle maturité et d’un professionnalisme si clairement affiché qu’on a envie de leur refiler de l’argent, c’est certain…

    Que vous souhaitiez dépasser cet incident ou leur mettre le nez dans leur caca en les emmenant au tribunal, bon courage.

  28. Plagier une image CC… Faut vraiment aimer se compliquer la vie. Ils embauchent des masos accros à l’effort inutile chez Cera ? Ils retapent entièrement et réimpriment leurs documents, exemplaire par exemplaire, exprès plutôt qu’utiliser une photocopieuse, aussi ? Ils roulent avec le frein à main serré ?

    • Bonjour,

      Au regard d’une agence de graphisme, l’idée n’est de CC by, mais de faire passer (et donc de facturer ou d’attendre un impact financier) une idée pour originale. Chose impossible si l’agence ou le graphiste reconnait utiliser un CC.

      Concernant les droits, je me suis moi même retrouvé des deux côtés de la barrière : une photo tirée directement de mon Flickr et retrouvée sur un blog, créditée par un un autre que j’ai copieusement engueulé.

      D’un autre côté, pour un blog perso, j’ai téléchargé mais pas encore utilisé des images CC. Je suis prêt à mettre le crédit de l’auteur ou organisme, après tout c’est bien normal. Problème: pour le crédit il faut insérer du code à l’intérieur des balises de la page. Entre savoir naviguer sur Internet et insérer un attribut HTML dans une série de balises de code, il y a une différence : l’insérer où ? Est-ce que ça pas détruire la mise en page ?

      Ça c’est pour les particuliers. Pour les agences c’est une honte : on est créatif ou on ne l’est pas.

      • Pour les crédits, j’ai tendance à simplement les mettre en italic sous les photos utilisées avec un lien vers le flickr de la personne qui a mis l’image en CC :)

  29. Je suis choqué de la profondeur de leur manque de talent et de neurones.
    C’est hallucinant, on est vraiment en idiocratie.
    ils sont au courant qu’ils viennent de se griller auprès d’une large communauté de blogueur et que comme dans un village tout se sait?!!!
    Encore comme tu dis qu’ils reconnaissent et s’excuse c’est une chose on en parle plus emballé c’est pesé et ils te citent mais même pas!
    Par solidarité et parce que j’ai moi aussi été dans ce cas, je prépare aussi de leur faire de la pub de mon côté.
    c’est encore la preuve que certaines agences de com sont vraiment minables!

  30. Si personne ne les attaque, ils vont continuer ce petit jeu. Lorsqu’ils se feront condamner, car il ne peut être autrement, ils comprendront enfin le sens du mot plagiat et arrêteront de se prendre pour des personnes spirituelles.
    Bonne chance (et très bonne illustration btw! :) )

  31. hello, j’en ai référé à l’AFD (Association Française des Designers), qui blackliste les sites/sociétés mauvais payeurs, les appels d’offres maquillés, les sites de crowdsourcing et tout ce qui nuit à l’intégrité et au respect des créatifs en général..J’attends leur réponse.

  32. Voici ce que dit la faq de http://creativecommons.fr/licences/faq/#6
    6/ Que faire en cas de litige ?

    Creative Commons ne dispose pas de service juridique et ne peut pas délivrer de conseil juridique personnalisé aux utilisateurs des licences. CC n’est pas partie au contrat entre vous et le public et ne peut agir à votre place.

    Le nombre de litiges aboutissant à une décision de justice sont rares, ils sont pour la plupart résolus à l’amiable et souvent dûs à une mauvaise compréhension des utilisateurs. La pédagogie est la première solution.

    Nous vous suggérons de procéder comme suit en cas de constatation de non respect des condition de la licence que vous avez choisie :

    1. Rassembler des preuves de votre antériorité et de l’utilisation que vous estimez contrevenante (par exemple en enregistrant les pages web, ou en recourant à un service commercial d’enregistrement).

    2. Envoyer un courrier électronique en demandant au site contrevenant de respecter les conditions de la licence que vous avez choisie.

    3. Si cette première demande n’est pas suivie d’effet, vous pouvez envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception en rappelant les clauses de la licence et les articles du Code de la Propriété Intellectuelle indiquant vos droits et leur demandant de s’y conformer sous 8 jours, dans le cas contraire, indiquez que votre avocat les assignera en justice.

    4. L’étape suivante est de faire appel à un avocat.

    Si vous arrivez jusqu’à une décision de justice, merci d’en informer la communauté. Les cas de jurisprudence sont indispensables à l’évolution du système.

  33. ils ressortent beaucoup trop souvent dans ce genre de litiges en ce moment ces gens la…

  34. Je suis juste hyper choquée par ce que je viens de lire. J’espère que les clients de cette agence vont tomber sur ce sujet, pour qu’ils réalisent avec qui ils font des affaires. Karma is a bitch.

  35. Stéphanie,

    Je vous apporte tout mon soutien ! Étudiant en informatique, j’ai postulé chez Cera Interactive en première année. Ils acceptaient de me prendre. La condition ? Couper ma convention de stage en deux pour ne pas me payer (stage de 2 mois et plus = rémunération obligatoire en entreprise).

    Le directeur (en tout cas à l’époque) s’est déjà bien fait connaitre sur la toile en diffusant une vidéo de lui entrain de bruler le Coran.

    Deux collègues ont été en stage chez eux (même après avertissement de ma part). Les conditions sont misérables, le code n’est pas propre et les responsables hypocrites !

    Voilà, grand soutien à vous donc. Cordialement,
    Allan

  36. Bonjour,

    Je suis très attristée de constater ce genre de pratique.

    Je me suis demandée “mais qui sont alors les clients de cette agence ?” et surtout “sont-ils au courant qu’ils travaillent avec (et qu’ils payent !!!) des énergumènes de la com’ ???”

    Après une recherche toute bête avec la formule consacrée, à savoir “Site créé par CERA Interactive”, je suis tout aussi triste de voir que les clients de cette agence sont, pour la plupart, des commerçants et des artisans de la région de Strasbourg & Bischheim qui ont fait confiance à une telle agence pour promouvoir leur image.

    Je pense que ces commerçants / artisans / PME devraient être mis au courant des pratiques scandaleuses de cette agence (en tout cas, moi j’aimerais le savoir si j’étais à leur place… !) et pour ce faire, je crois qu’il faut absolument faire connaitre votre mésaventure d’une façon ou d’une autre (et pourquoi pas en allant droit au but, genre journaux locaux) !

  37. ah ben punaise, ils font fort quand même….
    Je partage l’avis de beaucoup sur la nécessité de les attaquer, ou du moins de faire valoir tes droits… Ils frisent le ridicule.

  38. Le plus drôle, c’est qu’ils arrivent à faire un plagiat moins léché que l’original et au final assez branque. Les gars on leur donne l’idée, le texte, la composition générale, le jeu de couleurs, et ils arrivent encore à se planter. Ca force le respect !

  39. Ce n’est pas compliqué avec ce genre de sociétés.

    Sur leur site, ils font de la publicité avec les marques de leurs clients. Il suffit ce contacter les clients en question et leur signaler que Cera s’est livrée au plagiat et qu’ils sont en droit de demander des précisions à Cera sur la façon dont le travail qu’ils ont facturé a été réalisé et les coûts réels de l’opération.

    Il faut également signaler que si au moins un cas de plagiat a déjà été acté, le client a très bien pu être également une victime en se voyant facturer au prix fort une prestation issu d’un autre vol. Et donc inviter le client à vérifier qu’on ne lui a pas facturé un service qui le rend de facto complice de ce plagiat.

    Le tout, bien entendu, doit être écrit sur le ton du donneur d’alerte et non sur le ton de la dénonciation calomnieuse.

    Je frappe toujours au porte-feuille des sociétés qui considèrent que le profit prime sur le bon-sens et la légalité. Lancer une procédure coûte de l’argent, contacter les clients de Cera sera sûrement moins cher mais provoquera plus d’effets.

  40. Bonjour, j’ai été choquée par ton article, il m’ai arrivé le même soucis, je ne suis pas artiste ou autre mais je fais de la photo à mes heures perdues, un soir je tombe sur un site qui à repris mes photos …(alors que je n’ai pas de page ou de blog les photos ont été piochées sur mon profil facebook suite à des identifications) j’ai demandé à ce qu’au moins mon nom apparaisse dessus ce qui me semblait légitime. Ce en quoi ils ont modifié les photos…en y ajoutant un filtre et en apposant leur copyright… A l’époque je ne savais pas tout ce qui existait pour se protéger, maintenant je le sais. Courage à toi :)

  41. Hello !

    Comme beaucoup je suis complètement halluciné non seulement par la démarche (copier une œuvre qu’ils n’ont juste qu’à créditer pour pouvoir la publier) mais surtout par leur comportement, qui ne reflète absolument pas une attitude professionnelle (ils se ont d’ailleurs bien défoncer sur le WoT).

    Face à ce genre de réaction absolument inhumaine, je t’invite à te tourner vers la SAIF (Société des Auteurs de l’Imagerie Fixe, la SACEM des photographes et illustrateurs) qui pourra t’apporter son soutiens dans les démarches juridiques (constat et obligation de paiement, voir poursuites).

    Je te souhaite bon courage pour la suite, n’hésites pas à m’écrire, régulièrement touché, je pourrais t’apporter quelques conseils… ;)

  42. Je suis tombé par hasard sur cet article et j’étais sidéré par tant de connerie… jusqu’à ce que je vois les réalisations de cera interactive. Franchement c’est tellement moche et mal foutu ! Je comprends qu’ils en arrivent là, quand on est aussi peu doué y a pas d’autres solution que le plagia.

  43. Attaquer CERA en justice ne sert à rien. A part payer un avocat, attendre, stresser et recevoir un éventuel dédommagement symbolique.

    Concernant leurs clients, s’ils se documentent un minimum sur leurs fournisseurs, ils tomberont sur ce billet de blog et surtout ses commentaires. Il en est de même pour toutes les affaires un peu débiles dans lesquels les gars de CERA se sont fourvoyés et qui apparaissent aussi en bonne place sur les moteurs de recherche.

    Je ne pense pas qu’il faille aller plus loin, à part sur le préjudice moral lié à cette affaire et aux tweets de CERA. Mais même là, mieux vaut laisser courir que leur faire de la pub. Ils cherchent par tous les moyens à exister. Autant ne pas jouer leur jeu. Les gens ne sont pas dupes… ou lorsqu’ils le sont, ça leur apprendra à se renseigner avant de partir sur des contrats délirants avec engagements sur plusieurs années.

  44. C’est juste honteusement scandaleux ! Déjà, le fait de pomper une image est malvenu. Mais en plus, faire la sourde oreille quand la copie est avérée et peut être prouvée, c’est de la mauvaise foi !
    Si en plus en ajoute la réponse façon troll kikoolol avec des arguments irrecevables (les multiples reproductions du Père Noël ne sont pas des copies, ce sont des interprétations d’un personnage issu de l’imaginaire collectif ; alors que la ré-interprétation d’une oeuvre matérialisée est bien du domaine du plagiat), on peut se poser des questions sur le sérieux de cette agence et sur son professionnalisme.
    Vous avez déjà vu, vous, des entreprises qui répondent par des attaques aussi mal fondées ? Moi, quand je lis leur réponse, j’ai l’impression de lire un forum ! C’est indigne de professionnels, et surtout, de professionnels du Web !

    Bref, Stéphanie, tu as tout mon soutien également. Je n’ai pas une influence folle sur le Net, mais crois bien que si j’ai l’occasion de partager ton histoire, je le ferai.

  45. Arrêtez de foncer tête baisser dans le panneau et de crier au scandale…
    CERA créer du clash et du badbuzz de manière volontaires et avec carte blanche dans le cadre d’une étude scientifique sur le sujet comme ils le précise dans leurs articles

    Et évidemment, tout le monde fonce dans le panneau sans même chercher a comprendre l’origine de la chose. L’effet Burn the Witch comme d’habitude de la masse. Au moins ils auront de la matière pour leurs expérience ^^’

    • De base c’est moi qui leur ai juste demandé de respecter mon droit d’auteur. Mais comme souvent avec eux visiblement tout est pretexte à se faire du buzz aussi mauvais qu’il soit :/

    • Une expérience sur le Bad Buzz, c’est ce qu’ils prétendent… En attendant, ils ont fait une vraie infraction à la propriété intellectuelle suivie d’un plagiat.

  46. C’est si dur que ça de citer un auteur ? C’est quand même dingue le mépris de certains pour la création.
    Nous avons créé, avec un ami, http://ecologie-humaniste.fr/ site sur lequel nous publions des illustrations facilement partageable. Il nous arrive aussi de devoir rappeler à certains notre nom :) mais heureusement il faut quand même dire que la grande majorité respecte nos illustrations. N’oublions pas ces gens et mettons les en avant pour promouvoir la valeur de notre travail !

  47. Non mais ils ne manquent pas d’air c’est vraiment scandaleux !!! Et ils prennent en plus un ton sarcastique l’air de dire “j’ai tout les droits et en plus j’ai une grande gueule” … Mais j’hallucine là !

  48. Hello Stéphanie,

    En tant qu’ancien stagiaire de cette société je témoigne du niveau en indiquant que leur action était sans aucun doute voulue, en effet cette société est tenue par deux personnes qui “cherchent” le buzz. Pour preuve ils ont été jusqu’à vouloir s’inspirer d’un concept de One&One avec un CMS en ligne pour que chacun puisse dire “je fait mon site” et en “planquant” sur une page un easter-egg “konami-code” en se disant que ça ferait un buzz…a ma connaissance cet easter n’a jamais été découvert et se tournerais vers un aspect choquant pour certaines personnes. Ils défient la loi depuis longtemps, et comme vous j’attends le jour où ils s’y frotterons trop fort pour voir leur dernier “buzz”, si on suit leur concept.

    Courage à vous!

    • Je viens de trouver le Konami-Code. C’est d’une bêtise assez affligeante…
      Pour les intéressés : jefaismonsite.fr/mon_site.html
      Faire le konami-code, et regarder la madame en haut à gauche…
      C’est naze, mais bon, difficile de s’attendre à mieux de leur part.

  49. Je te déconseille de lancer une procédure en justice.

    Récemment, un malotru a publié un de mes articles (reproduit depuis mon blog) sans mon autorisation. Il m’a crédité mais…. le problème est que ce site est un espèce de truc populiste-xénophobe auquel je n’ai aucune envie que mon nom y soit associé de près ou de loin. Ils ont fait la sourde oreille à mes messages, ce qui fait que j’ai fini par mettre mon avocat sur le coup. Ca a marché, l’article a été retiré de leur site, mais ça m’a coûté un oeil. Le problème, m’a expliqué mon avocat, c’est qu’en gros je pouvais les attaquer au civl pour récupérer mes sous, mais… que ça prendrait pas mal de temps (et qu’en attendant ce serait à moi d’avancer les frais d’avocat). Résultat: n’étant pas Crésus, j’ai été contraint de laisser tomber.

    • Le challenge, le plaisir de troller, de faire le buzz, la non envie de créditer quelqu’un d’autres sur leur propre si car c’est trop honteux de ne pas être l’auteur de ses propres illustrations (ou parce que c’est une femme ?), la bêtise humaine, tant de raisons :)

  50. Sinon, pour un problème similaire aux Canada, un mail a été envoyé à chacun des salariés de l’entreprise leur demandant de se désolidariser publiquement des agissements de leur CM (qui est très souvent un responsable commercial pour les petites boites comme Cera). Leur silence serait considéré comme un soutien, la liste des salariés silencieux publiée, et associée au Bad Buzz. Comme référencement personnel, il y a mieux, notamment pour chercher un emploi.

    Ceci a généré une pression interne très forte, qui a contraint le CM à s’excuser publiquement sans qu’aucune liste ne soit publiée (même si c’est facile à récupérer sous LinkedIn ou Viadeo).

    Par contre, pour Cera Interactive, on a plutôt à faire à une seule personne que je soupçonne d’être derrière le compte twitter, Emilie COURTS : http://www.societe.com/societe/cera-interactive-527734578.html , visiblement névrosée, et une armée de stagiaire.

    • Ca ressemble quand même beaucoup à du harcèlement, je doute que ça soit légal. Et il doit bien y avoir un salarié qui ai accepté de modifier et saccager mon illustration. En toute honnêteté je pense que leurs salariés s’en fichent pas mal au final et doivent être dans le même délire que leur CM.

  51. Je ne comprend pas du tout la logique de cette “agence”.

    > Faire du buzz coûte que coûte même s’il faut passer pour des débiles mentaux?
    > Troller pour troller parce-que c’est trop LOL?
    > Chercher à prouver que twitter sous l’emprise de stupéfiants c’est tout pourri? (auquel cas c’est réussi)

    Bref… Le bad buzz c’est pour eux et ils l’ont cherché.

  52. Je les ai déjà vu en conférence et je connais quelques personnes avec qui ils sont en contact et qui ont une grosse influence sur le marché du web alsacien, voici donc un copie du message que je leur ai laissé via formulaire de contact en espérant apporter ma pierre à la réparation de cet acte irrespectueux :

    “Pas bien le coup du plagiat, en plus je vous connais je vous avais déjà vu dans une réunion Rhénatic ou un truc du genre, vous aviez déjà laissé une impression très vaseuse à tout le monde avec votre site des années 60 mais bon revenons à nos moutons, tout est ici bien archivé : http://cera-interactive.tumblr.com/ et dès que j’en ai l’occasion j’irai parler de tout ça aux acteurs du web alsacien comme les gens de chez Activis par exemple ? Ou bien de la licence RRW par hasard..? Allez… peut-être pourriez-vous faire quelques excuses publiques pour cette histoire et on oublie tout, non ?”

    • C’est très gentil. Je doute cependant des excuses. Ils vont écrire un article en essayant de me faire passer pour idiote qui n’a rien compris au droit d’auteur et faire penser que eux ont raison car mon article commence à remonter dangereusement dans les SERPs et ça va pas leur plaire. Il vont donc tenter de ranker sur les mêmes mots clés que cet article pour passer devant sur Google. Je commence à connaitre leur stratégie, c’est pas la première fois que je les vois faire.

      • Effectivement l’image et le concept est purement et simplement plagié c’est regrettable
        Cependant la citation n’est pas de vous, elle me parlait en effet :

        “Vide ton esprit, sois informe. Informe, comme l’eau. Si tu mets de l’eau dans une tasse, elle devient la tasse. Tu mets de l’eau dans une bouteille et elle devient la bouteille. tu la mets dans une théière, elle devient la théière. Maintenant, l’eau peut couler ou elle peut s’écraser. Sois de l’eau, mon ami”
        Dans Bruce Lee: A Warrior’s Journey (2000) où il cite une réplique qu’il a écrite pour son rôle dans la série Longstreet.
        http://www.dailymotion.com/video/xe9f35_bruce-lee-water-my-friend_fun

        Est ce justement un hommage ou une référence à Bruce Lee ???

  53. On traverse vraiment des temps difficiles pour les créatifs honnêtes…
    Cette annecdote assez hallucinante l’illustre bien.

    C’est navrant de constater qu’on en arrive doucement à être contraint de devenir ultra-procédurié (l’avocat = ton meilleur ami) si on ne veut pas crever la gueule ouverte.

    Belle réaction de votre part en tous cas :)

    Bonne chance pour la suite.

  54. Oups sur mobile je n’avais pas vu que la citation de Bruce Lee est créditée !!! J’ai rien dit

  55. Même soucis comme photographe.

    Du coup, je me suis aperçu que les licences CC, en cas de conflit, comporte des clauses léonines par rapport à ce que définitt le code de la propriété intellectuelle, les rendant inexistantes.

    Du coup, le cc n’a pas d’existence autre que sur le web. Et dépend de la bonne volonté de ceux qui les utilisent.

    (super et votre idée et votre visuel, c’est du bon gros plagiat qui vous est tombé dessus)
    Bon courage !

  56. Ping : Peut-on se protéger de la copie dans le digital ? | Sophie Gerlin

  57. Si c’est attaquable attaquer nous, voilà une réponse. Comme bien des artiste j’ai déjà été plagié, celui qui a le plus gros porte-monnaie n’est généralement pas attaquable en justice, le droit est là mais son application n’est possible qu’avec une bonne piles de billets vert. Viendra un temps où il vont plagier une organisation qui aura les moyens de les écraser comme ils pensent pouvoir le faire.

  58. Bon, je suis tout à fait d’accord avec toi sur tout.

    PAR CONTRE, ma curiosité naturelle m’a poussé à aller sur leur site (bien que tu ne voulais pas que ça leur fasse la pub)… Dois-je porter plainte contre toi pour m’avoir, indirectement, fait ouvrir cette page ? Ce site des années 90 est-il autant nocif pour mon ordinateur qu’il ne l’a été pour mes yeux ? Dois-je consulter ?

    Merci

      • Oui à ce niveau là on peut parler de danger sans problème !! Ce qui est le plus aberrant c’est que ce genre d’agence ait du boulot…
        Bref, courage et bonne continuation !

  59. Bonjour,

    J’ai longtemps hésiter avant d’écrire ce commentaire.

    L’excuse de l’agence qui prétexte que c’est pour une étude sur du badbuzz. C’est du pur bullshit. L’idée n’est pas bête mais personne n’est dupe.

    Si l’auteur en question ne veut pas porter plainte c’est son choix (paperasse, temps etc.).

    Par contre vue que désormais les class-action aka recours collectif sont désormais possible en France, ce cas spécifique est intéressant à plusieurs titres. Dont celui d’établir une jurisprudence en la matière, et une meilleur reconnaissance des différentes licences, dont les Creative Commons (et les autres).

    Un cabinet d’avocats spécialisés sur la propriété intellectuelle sur internet pourrait très bien s’occuper de “prendre en charge” l’affaire, ca lui ferait une très bonne image.

    Cette agence et le ou leurs gérant(e)s viennent de se prendre un magnifique effet Streisand.

      • Ce qui est particulièrement cocasse, c’est qu’ils laissent la possibilité de recopier leurs articles sur d’autres sites, pourvu qu’on les cite ! : “Vous pouvez recopier cet article sur votre site en indiquant que la source vient de CERA Interactive, par exemple en faisant un lien de la manière suivante : (…)”

        Sinon, ça a surtout l’air des provocateurs plus ou moins incompétents.

  60. Bonsoir Stéphanie,
    Vous serez difficilement consolable, et on vous comprend, mais rassurez-vous avec cette petite chose de rien du tout : Vous avez certainement énormément plus de talent qu’eux ! :)
    Avec vous si vous avez besoin d’appuis dans le cadre de démarches.
    Bonne soirée et bonne chance
    Laurent

  61. Ce qui est le plus ironique dans cette affaires de copie, est que votre Josh Clark s’est approprié une citation de Bruce Lee sans lui donné aucun crédit! Par le fait même, vous non plus!!! Voici l’originale de cette citation : https://vimeo.com/3191188
    Comme quoi, le plagiat est TRÈS répendu! ;)

    • Si vous regardez la conférence de Josh Clark ou juste ses slides vous vous rendrez compte que si si, il le cite, il met même une image de lui :)
      Et si vous regardez MON illustration avant que les gens en découpent les crédits, vous verrez en bas que je crédite Josh Clark ET Bruce Lee. Vous pouvez assez regarder ici https://www.stephaniewalter.fr/portfolio/content-is-like-water-illustration/ où je les cite encore une fois les deux.
      La prochaine fois regardez mieux avant de commenter :)
      Et pour la 150em fois, le souci de cette histoire n’est pas tant le plagiat, mais le fait qu’une agence préfère créer une pale copie, qu’utiliser l’original en respectant simplement le droit d’attribution de l’auteur prévu dans la licence Creative Commons

  62. Bonjour,

    Je comprends qu’un avocat peut être cher sans avoir une chance de récupérer son gain..
    Tu peux pas ouvrir un kickstarter pour ça ? je serai ravi de participer pour leur faire comprendre que ces gens sont des crétins finis !

  63. Comment cette agence peut-elle encore exister sérieux ? En tapant son nom dans google on a que des trucs d’insultes sur elle.
    En tout cas bravo pour ta patience :)

  64. Pour te soutenir je vais dire la même chose de ce que je vois en ce moment sur les nombreux partages via fb,…

    Du coup j’ai vite fait un tour sur leur site,… Mes conclusions,… Même si on entend dire que c’est une opération de buzz virale en tout cas je ne plagierais pas leur logo!!!;p… Ils arrivent à dire du mal de tout le monde et ils ne comprennent pas trop le principe d’être simplement bon! Encore une agence sans intérêt!!! Il faudrait inventer les Gerard des agences et voir si ils ont de l’humour!!!
    Tu es bien meilleur que eux en créativité… Je te soutiens pour ta réaction et tu dois continuer à réagir comme tu le fais très bien “fair-play”…

    A vrai dire… Ce que je supporte le moins c’est la mauvaise foi de leur part!!!

    -Si tu souhaites que leur buzz fonctionne contre toi!!! Je te conseille de contre attaquer!!!

    -Si tu as de l’humour il y a de quoi rire en regardant leur travail bad buzz ou pas!!!

    Bon courage pour la suite.

  65. Comment peut-on en arriver là entre professionnels ?… On devrait tous se respecter et avancer ensemble pour faire du bon web. En tout cas j’espère qu’ils n’ont pas plagié qqun pour leur site web, sinon c’est un risque pris pour pas grand chose, et ils ont vraiment mauvais goût :-)

  66. Plus que la réutilisation sans respect de la paternité, le plus abjecte est l’arrogance des réponses. Ne connaissant pas le boulot de cette agence, je suis donc allé sur leur site. Un tel comportement pourrait laisser penser un talent monstrueux, des créas de dingue. Ce que j’ai découvert en Home dans “nos réalisations web” ce sont des sites au mieux fait…. avec word. Y’a rien de bon dans ce qu’il présente. Ni interface graphique, ni navigation originale, ni ux design… Rien ! ! !
    Merci Stéphanie en tout cas car partager ce genre de mauvaise expérience permet de savoir les agences vers qui d’une part, nous ne nous tournerons jamais et d’autre part, que nous mentionnerons dans nos réseaux comme à ne surtout pas faire bosser. Leur arrogance est ce qu’on appelle du “contre productif”. Même caché derrière un pseudo discours “analyse du bad buzz”. Bullshit ! CQFD

  67. Bonjour Stéphanie,
    Je suis graphiste et illustratrice et ton histoire me sidère. Avoir affaire à des cons pareils, je n’en reviens pas. Ils font du mauvais travail et bafouent sans honte le bon boulot. Je sais que c’est facile de dire de ne pas les lâcher mais ils n’ont pas le droit de continuer comme ça. Des gens de cette envergure donnent une image exécrable des métiers des arts graphiques et en plus, envoient le signal que nous ne valons pas grand chose. D’autres les suivront, j’en connais déjà pas mal (et pas que des agences !). Si tu as besoin d’un soutien quelconque, tu peux compter sur la communauté des graphistes et on saura trouver du monde pour leur bâtir une e-réputation bien méritée. Parlons-en déjà sur nos blogs, nos sites, nos FB, nos Twitter, etc. Ça fait déjà tâche d’encre. Je te souhaite bon courage.
    PS : tu fais du bon boulot, tu peux déjà être sûre de ça.

  68. Bonjour,
    Étudiant développeur , si ça peut vous consoler, il n’ont que faire des licences logiciels non plus …

  69. Je vois ça tout les jours et ça me mets en rage.
    Croire que tout sur internet est gratuit de faire ce que l’on veux avec est une idée trop partagée.
    Certain site de video “buzz” qui vole des videos venu de Youtube et autre pour les mettre sur leur site avec peut pub par example sans en citer l’auteur ni la source.

    Tout n’est pas libre de droit bordel.

  70. Bonjour,

    Je suis juriste (spécialisée dans le droit de l’internet). Pour moi c’est clairement du plagiat.
    Je vous conseille de conserver toutes les traces des échanges que vous avez eu avec eux (copie d’écran, enregistrement de l’historique, etc). Le mieux juridiquement serait un constat d’huissier. Ces échanges sont une preuve à charge contre eux.

    A votre place, même si la perspective de se lancer dans un procès peut paraître lourde et compliquée, j’attaquerais…

    • Le plagiat n’existant pas en droit, je ne sais pas si il est vraiment pertinent de suivre le reste de vos conseils de “spécialiste dans le droit de l’Internet” :D

      • Bonjour Julien,

        Que me vaut ce pique sorti de je-ne-sais-où (mauvaise digestion à midi)?
        Un conseil “plus intelligent” à donner à cette jeune fille ? Quelque chose de constructif à dire ? Du positif quoi…

        • Bonjour, tu as raison !

          Mes conseils seraient :

          1) de faire attention aux gens qui lui conseillent d’aller absolument au procès car “les conseilleurs ne sont pas les payeurs”.

          2) Si par hasard elle va jusqu’au procès, plutôt choisir une qualification qui existe – comme la contrefaçon – au lieu d’une qualification imaginaire, ça aura plus de chance de gagner :)

  71. Bonjour Stéphanie,

    Je n’ai pas l’honneur de faire partie de ta noble et bien souvent ingrate profession mais je suis de tout cœur avec toi. Moi aussi je produis parfois des œuvres libres car je suis un odieux libriste extrêmiste qui mange des chatons au p’tit déjeuner.

    Donc je trouve particulièrement détestable le comportement de cette agence de com à ton égard.

    En plus tu sembles faire du super travail, de surcroît avec le sens du partage et en ayant compris l’intérêt des licences libres.

    Je n’ai pas le plaisir de mieux te connaître mais tu dois être une personne super, c’est obligé. :-)

    Aussi ai-je commis une œuvre dérivée de la tienne en signe de soutien.

    C’est ici : https://framapic.org/yUGvwc7JQ5Lb/VfGvaIbj

    Et aussi sur le réseau social américain à l’oiseau bleu. ;-)

    Ne te laisse pas faire et ne te laisse pas non plus trop bouffer par cette histoire. C’est toi la meilleure !

    Très cordialement.

  72. Bonjour,

    En trainant sur Twitter, je suis tombé sur cette affaire

    J’ai fais part de mon mécontentement sur le chat inclut dans le site de ce plagieur, et voilà qu’il me dit : “Je vais te laisser réfléchir pendant 5min aux conneries que tu racontes”.

    Puis ma connexion me lache pendant quelques minutes, je ne fais pas le rapprochement avec ce qu’il vient de me dire, et je reprend la conversation avec lui, puis là il “m’a laissé réfléchir pendant 1h” en coupant ma connexion pendant 1h.

    Je n’ai pas télécharger quoi que ce soit qui lui permettrait de couper ma connexion et je précise que c’est mon serveur DNS qui déconne et je ne peux pas me connecter avec mon téléphone ou n’importe quel appareil.

    Comment peut-il faire pour couper ma connexion ? Comment puis-je bloquer son site ou je ne sais quoi ? xD

    Quel rat !

  73. Malheureusement, je pense que cette agence fait ça de façon délibérée, et a bel et bien pesé le pour et le contre avant de faire les malins sur tweeter. Dommage que ce soit tombé sur l’auteur de ce blog, mais ça aurait pu tomber sur n’importe qui.

    L’histoire du sexisme supposé était délibérée, et assumée (en tout cas c’est ce qu’ils disent, personne n’est obligé de les croire)

    Maintenant qu’ils ont enlevé toute image/reproduction/plagiat (certainement pour limiter la casse et que ça n’aille pas trop loin, pour plaider la bonne foi malgré un ton arrogant), attendez-vous à un article complaisant de leur part qui explique que ça leur a fait de la pub, et généré pas mal d’activité.

  74. C’est affligeant. Si ce n’est que la première fois que tu as une expérience de ce style avec ces zozos … je te conseille de passer au dessus. Je comprends cependant ta déception et ton envie de justice … y a de quoi mais vue la mentalité qu’ils ont , ce n’est qu’une question de temps avant que ça ne leur claque à la gueule. Mais je suis sure que ça ne t’empêchera pas de faire du bon boulot et de continuer un parcours pro “clean” à l’inverse du leur …

  75. Ça me dégoûte de voir des mecs être de mauvaise fois à ce point!
    Quand on s’emmerde à développer le Creative Commons pour qu’il se fasse snober à ce point ça en devient blessant!

    C’est déjà difficile d’expliquer aux gens autour de nous ce qu’est le CC alors quand en plus y’a des individus de ce genre qui tournent au ridicule toutes les valeurs de partage, de gratuité et d’échange qu’essaye de reproduire CC c’est vraiment nul!

  76. Juste incroyable.

    Et quand on voit l’étendue de leur soit disant étude scientifique.

    Je rigole quand je vois les screens google analytics. On est dans l’amateurisme le plus complet, l’étude elle même n’a aucun intérêt et leur “segmentation” de l’article 2 est d’une nullité absolue.

    Le vrai bad buzz ce trouve là: même en essayant de faire une étude sérieuse on se rend bien compte de leur connerie abyssale.

    Je vous soutiens, n’y perdez pas non plus trop d’énergie, j’imagine qu’elle sera plus utile ailleurs.

    Bien à vous,

  77. Pour le même style de plagiat par une société pharmaceutique, j’ai obtenu dans les années 90 un dédommagement de 3.000 euros (la valeur du travail plagié) sur simple lettre d’avocat. Mais il n’y avait pas de licence CC, juste un droit d’auteur classique.

  78. Un avocat, une lettre de mise en demeure, et d’un coup la discussion est plus facile… Ne t’embête pas la prochaine fois, tu ne dis rien et tu laisse la magie faire son effet… résultats garantis… bon l’avocat prend un % mais ta street credibility sera au top ;)

  79. Ping : Revue de Web de la Photographie, Avril 2015

  80. Ping : Droit d'auteur - Les lois applicables aux réseaux sociaux | Pearltrees

  81. Je suis étonnée qu’une telle agence, si s’en est vraiment une (vitrine à clics peut-être ?), puisse encore avoir un seul client, d’autant qu’il est rare de nos jours de voir un site aussi laid et mal foutu que le leur, spécialement dans les domaines de la com et du graphisme…
    Agence en Troll n’co leur conviendrait mieux ^^

    Également, je voulais souligner le fait que leur logo ressemble un peu à celui de Blender, le logiciel de 3d (code couleur notamment), mais en très moche quoi.

    Il n’y a pas de graphiste qui travaille chez eux, juste pas possible…

  82. En effet, je pense aussi qu’étant donné le niveau grotesque de cette “agence” et la façon affligeante de sa propriétaire de gérer sa connerie …, il est préférable de ne pas y laisser trop d’énergie, même si c’est révoltant. J’aurais aussi laissé faire un avocat pour calmer ce genre de pratique. Bravo pour votre original, en espérant que le buzz vous soit bénéfique, vu l’appui d’influenceurs VIP ;)

  83. Ping : Revue de web – S04E14 |

  84. Incroyable le degré de malhonnêteté que certains peuvent avoir, mais hélas tellement courant de nos jours.

    Vraiment une triste mentalité, au lien de te contacter pour te faire part de leur projet et comme tu le souhaitais, de simplement signaler d’où provenait le design, ils préfères user et abuser de ton travail en te prenant au passage pour une conne.

    Je trouve que tu restes d’un calme olympien, ils te plagient, tu les prend la main de le sac et au lieu de se faire tout petit et de s’excuser, ils t’envoient te faire foutre ???

    Personnellement, à partir du moment où ils se payent ta pomme, à ta place je n’hésiterai pas une seule seconde à les poursuivre, car si au final tu as choisis de mettre une licence CC, c’était certainement pour éviter ce genre d’abus et faire respecter ton travail.

    Ca ne les arrêtera peut-être pas mais au moins, ils réfléchiront peut-être avant de plagier le travail de quelqu’un d’autre…

    • Merci Laurent,
      Encore une fois j’ai bien mieux à faire de mon temps que de les attaquer. Ils ont encore une fois montré à quel points ils étaient malhonnêtes, puériles, je pense que leur comportement finira bien par leur retomber dessus tôt ou tard.

  85. Bonjour Stéphanie,

    Je n’ai pas pris le temps de lire tous les commentaires pour voir si cela a déjà été dit mais en tant que graphiste vous avez sans doute une RC Pro et la plupart du temps celle-ci inclut une assistance juridique qui couvre toutes les dépenses d’avocat et de procédures. Je l’ai déjà utilisée lorsque j’étais freelance, vous auriez tort de vous en priver, surtout si vous payez cette RC Pro sans jamais rien en retirer.

    En tout cas je suis assez scandalisée vis-à-vis de l’attitude de cette agence, ont-ils conscience de l’image crade et détestable que ça donne d’eux ? Le patron de l’agence est-il seulement au courant ?

    Bonne continuation !

    Amicalement,
    Muriel.