“Making it pretty will not make it usable” – l’histoire d’une application “jolie” mais inutilisable et d’un projet qui finit mal

Pour mon second article sur Pastry Box Project, j’ai choisi de vous raconter l’histoire d’un projet qui se fini mal. Parce que bien souvent on célèbre ses victoires, mais on essaie d’enterrer et cacher ses échecs. Je pense qu’au contraire, on peut apprendre de ses erreurs. Comme cette histoire est pleines d’évènements tragiques, j’ai choisi de continuer mon exploration stylistique de la langue anglaise et de vous la raconter avec un narrateur omniscient, dans le style très particulier des Désastreuses Aventures des orphelins Baudelaire.

C’est l’histoire d’un projet qui commençait plutôt bien, un beau projet. Cette histoire n’a pas de fin heureuse. C’est l’histoire d’une application iOS très jolie, certes, mais totalement inutilisable à cause de décisions techniques imposées. C’est l’histoire de plusieurs malentendus et soucis de communication. C’est l’histoire d’une jeune UX designer qui n’a pas pu faire son boulot. Qui aurait aimé proposer des méthodes centrées utilisateur dès le début mais n’a pas réussi.

C’est une histoire que vous pouvez lire ici :

Making it pretty will not make it usable

You are about to read a tale of unfortunate events and bad decisions that sent a project straight to hell. Sit down, get comfortable and let me tell you the mistakes I hope to never make again.

Vous souhaitez des conseils en ergonomie ou en expérience utilisateur ? Un design de site, d'interface ou d'application mobile ? Envie de travailler ensemble ou de m'inviter à donner une conférence ? Consultez mes réalisations ou contactez moi directement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *